Les 10 astuces de la prise de parole en public d’un leader authentique

Prendre la parole en public est un exercice incontournable dans une vie professionnelle. Challenge redouté, il peut aussi être vécu avec plaisir. Loin d’être inné, l’entraînement permet ce chasser le trac et de se sentir bien dans ses baskets – ou talons – sur scène.

A qui s’adresse-t-il ? A vous qui devez prendre la parole en réunion, en assemblée ou devant des journalistes.

De votre quotidien exigeant à ce challenge planifié, la prise de parole en public est un rendez-vous à maîtriser. Osez profiter de cette performance pour :

  • faire passer vos idées
  • défendre vos sujets
  • convaincre votre audience.

 

Découvrez astuces et bonnes pratiques à travers mes 10 points d’attention.

1. Évitez l’entrée du condamné

Les premières secondes de votre apparition sont décisives. Imaginez une caméra au-dessus de votre tête. Vous êtes sous observation. Soyez présent immédiatement.

Sinon ? Vous serez condamné avant même d’avoir démarré. Votre audience sera désolée pour vous. Allez, sortez les épaules, gonflez le torse/la poitrine et souriez – à vous-même, au moins.

Vous disposez de quelques millisecondes pour faire bonne impression !

2. Trouvez votre voix

Le ton, le timbre et la fluctuation de votre voix vous permettront de guider votre audience. Testez votre voix.

  • La première est celle que vous adressez à vous-même : « Où est mon téléphone ? ».
  • Votre deuxième voix est pour la caméra, votre interlocuteur, un journaliste.
  • Votre troisième voix demande d’inclure l’ensemble de votre audience dans ce cercle d’échange.

 

En présentation, vous parlez plus vite que dans la vie.

Pour trouver votre tempo : comptez les secondes en dessinant les nombres dans l’espace.

3. Soyez vous-même

Incarnez qui vous êtes, sans prétention, ni plus, ni moins. Vous n’êtes ni cet enfant intimidé, ni cet arrogant personnage. Ne vous cachez pas en vous faisant plus petit que vous êtes. Assumez.

Rationalisez vos peurs. Vous êtes votre plus mauvais juge. Allez-vous écouter cette peur irrationnelle ou votre intelligence ?

Ne fuyez pas devant le challenge. Vous êtes invité:e à parler. Vous avez toute la légitimité qu’il faut, c’est votre tour alors lancez-vous.

Utilisez l’adrénaline, cette drogue légale, pour donner le meilleur de vous-même.

4. Connaissez les lieux

Informez-vous sur le nombre de personnes, les lieux, la technique disponible, le cadre et donc le ton à utiliser. Ne présumez pas. Vérifiez par vous-même.

Selon le sujet choisi, faites preuve d’humour… ou pas (trop). Pour démarrer, rompez la glace par une anecdote, un trait d’humour ou un sourire. Vous connecterez avec votre audience.

Sachez où vous mettez les pieds.

5. Laissez parler votre visage

Votre visage est expressif. Utilisez ces combinaisons comme autant de possibilités d’en dire long par un regard, un sourire ou une mimique. Pour connecter avec votre audience dans un petit comité, regardez chacun de vos invités. Pour une audience plus large, regardez par zones. Vous passez à l’idée suivante ? Changez la direction de votre visage.

Saviez-vous que 250.000 expressions différentes du visage ont été répertoriées ?

6. Parlez avec votre corps

Votre corps dit la vérité. Avant même que vous ayez pu y réfléchir, il a transmis le message logé dans votre inconscient.

Soyez congruent. Dites ce que vous pensez, pensez ce que vous dites. Cette cohérence entre votre esprit et votre corps est indispensable à une bonne lecture. Vous guiderez ainsi votre audience.

Vous êtes passionné ? Pas besoin de le dire. Montrez-le !

Saviez-vous que votre corps peut émettre jusqu'à 700.000 signaux différents ?

7. Appréciez les silences

Faites des pauses dans votre discours. Observez. Questionnez. Demandez des réponses et des feedbacks. Vous perdez votre audience ? Accordez un instant de silence. L’esprit se questionne, votre audience a raté un instant de discours ? Vous obtiendrez un regain d’attention.

Le silence attire l'attention.

8. Maîtrisez votre sujet

C’est votre thématique. Vous la connaissez par cœur. Ne lisez jamais vos notes. Si elles peuvent être les bienvenues pour citer quelqu’un ou préciser une donnée chiffrée, oubliez-les pour le reste et racontez avec toute votre énergie.

Quelqu’un a écrit votre discours ? Annotez, reformulez, ajoutez vos tournures de phrases à vous. Vous délivrez le message. Restez aux commandes.

Démarrez et concluez avec des phrases dont vous êtes familiers.

9. Utilisez votre souffle

Inspirez. Expirez. Avant d’entrée en scène, prenez le temps de respirer avec tout votre corps, vos côtes se soulèvent, vos épaules s’ouvrent. Sentez cette libération. Rappelez-vous un moment heureux. Si le stress vous envahi sur scène, revenez à ce moment rassurant.

Une fois en selle, n’oubliez pas de respirer pour accompagner votre prise de parole. Votre souffle rythme votre discours, indiquant à votre audience quand questionner ou applaudir.

Respirer vous permet d'oxygéner votre cerveau et votre corps tout en rythmant votre discours.

10. Portez votre tenue de super:wo:man

Trouvez la tenue qui vous rendra invincible. Pas besoin d’y penser ou de la remettre en place, elle donne le ton et vous accompagne dans votre performance.

Choisissez-la pour véhiculer votre message, dire qui vous êtes vraiment. Votre look sera votre armure pour affronter ce challenge.

Votre tenue est l’expression de votre personnalité.

Vous êtes une femme ou un homme de conviction. Vous avez des idées à défendre, une équipe à mener ou une entreprise à développer.

Prendre la parole en public est un passage obligé. Cet exercice vous sort de votre zone de confort vous obligeant à vous mettre en scène.

Je vous accompagne à gagner confiance en vous et à oser – faire – parler de vous !

Démontrez ce qui compte pour vous et soyez entendu.

Derniers articles

Voucher-just-for you
voucher face

Carte Cadeau

J'aime faire plaisir !
Vous aussi ?
Cette expérience est faite pour elle ou lui !
Sachez faire plaisir à tous les coups.